jeudi 25 avril 2013

Pas de Panique! - Décompte de 30 jours


Le grand décompte vient de commencer,  avant le jour S (pour la Spartan Race).  30 jours!

Tsé il y a 4 ans, je pesais 301 livres.  J'étais malheureuse, mal dans ma peau, mal dans toutes mes relations inter-personnelles.

Pendant 3 ans,  je me suis battue pour perdre 100 livres.  J'ai du changer mes habitudes de vie, faire de l'exercice,  manger mieux.  En soit,  c'est une grosse victoire,  juste d'être arrivée là.  Ma vie a été bouleversée.    Premièrement je suis fière de moi, je me sens mieux,  je m'habille où je veux.   Pour la première fois de ma vie,  je ne me sens pas comme une "loser".  Je voulais perdre 100 livres,   j'ai perdu 100 livres.

Mais pour moi le combat est pas encore fini,  parce qu'il me reste encore 3 étapes devant moi:

1- Je me suis inscrite au plus grand défi que je me suis donnée jusqu'à maintenant.   Pour moi c'est comme le grand aboutissement de cette aventure.  Dans 30 jours,  je ferai le Spartan Race.   Je me promets de tout donner d'ici là pour:  Améliorer mes performances physiques et réduire mon poids le plus possible afin d'être la plus légère possible pour cette course à obstacles.

2- Après la Spartan, si j’atteins mon objectif de poids que je me suis fixée d'ici là (descendre le plus près possible du 180 livres),  je vais devoir faire une analyse sur moi même,  afin de rester active, et être satisfaite de moi même.

3 - Commencer à penser que ca serait le temps d'être fière de moi,  et de planifier mon maintiens. Pas que je suis pas fière,  mais de me dire que c'est correct,  et d'entamer ma nouvelle vie sans être à la diète. 


Alors maintenant,   et pour les 30 prochains jours,  j'entre dans la phase 1:    tout donner pour être prête pour la Spartan Race.    Ca fait déjà 2 semaines que j'ai augmenté mon intensité d'entrainement et ma diète.   Mais là c'est les 4 dernières semaines qui peuvent tout changer.  Je sens l'urgence.   En fait c'est comme si au dessus de ma tête il y avait une grosse sirène rouge qui retentis sans arrêt.  

J'essaye de bien m'entourer.   Une entraineuse,  une bonne nutritionniste, j'ai un partner occasionnel pour bouger les fin de semaine,  et ma partner de Spartan est très inspirante. 

Dans mon entourage direct, l'homme est aussi actif qu'un cadavre. Zéro actif,  zéro sportif.   J'ai pas d'amis proches très sportifs non plus.   Alors ca c'est un peu plus difficile,  même si j'ai leur soutien.

Alors ca doit venir de moi.  C'est mon défi,  c'est à moi de le travailler.   Y'a personne qui ira courir pour moi de toute facon!  ahahahah

Alors même si je panique.  Même si je me dis que le temps file trop vite.  Il n'en tient qu'à moi de tout donner d'ici là,  et faire ce que je peux pour arriver à cette course, et me sentir comme une vraie guerrière!


4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour.
Je ne vous connais pas, mais je viens de temps en temps lire vos "aventures".
Vous avez toute mon admiration pour être rendu là où vous en êtes.
Je vous encourage pour que vous atteigniez vos buts pour ce dernier mois de préparation avant le gros challenge.
D'après ce que je lis dans votre blogue depuis un moment, vous êtes capable.Si vous avez besoin d'encouragement, sachez que moi, je vous dit, Go Go Go, vous êtes bonne et capable de réussir .
Bonne chance.
Colette

Lili a dit…

J'ai tellement confiance en toi que je ne suis même pas inquiète.
Tu sais exactement ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire.
Garde en tête ton but, et dis toi qu'on est toutes derrière toi ( non pas pour te mettre de la pression, mais bien pour t'encourager...hihi), alors Go girl, you can do it !!

Ciao!

Lili

Sassa A a dit…

Il vous suffit de vous faire de nouveaux ami(e)s actifs.

Mélanie Galipeau a dit…

Quel chemin Josée ! Quelle détermination aussi, ça va te servir toute ta vie cet apprentissage là. <3