mercredi 2 juin 2010

Parlons cash

Hier midi avec les collègues de bureau, on parlait de ma diète. Parce que dans le fond, à part faire attention, et valider un peu mes calories, faire de l'exercice, je n'ai pas suivi de régime particulier. J'aimais bien Weight Watchers en ligne, mais en même temps, je trouvais que c'était adhérer un peu à une secte.....

Alors une collègue m'a dit: tu sauve bin de l'argent en faisant tes propres trucs!!!

PARDONN???????

Je dois vous le dire, ma diète me coute cher. C'est pas mal d'investissement financier pour en arriver là. En un an, j'ai dépensé environ 450 $ dans un abonnement de gym. J'ai passé à travers 3 paires de souliers de course à environ 110 $. Jme suis payée un entraineur pendant 10 semaines: 1150 $. Mes épiceries me coutent en moyenne 50 $ de plus aux 2 semaines.

Ca c'est à part mes vêtements que je dois changer aux 3 mois parce que je rentre plus dedans (ca c'est pas trop désagréable par contre)....

Bref, je le vois comme un investissement. J'aurais pu débourser 5000 $ et aller me faire poser un anneau gastrique. Mais pour moi ce n'était pas la solution.

Ma solution je l'ai trouvée en faisant un ressourcement intérieur. En allant puiser dans ma frustration pour la convertir en motivation.

Mais en vérité, je vous le dis, maigrir coute cher...

3 commentaires:

Sylvie a dit…

Si on calcule toute la bouffe qu'on ingère et l'habillement qui coûte plus cher à cause des magasins spécialisé, le linge et les souliers qui usent plus vite à cause du poids je pense qu'on y ressort gagnant!

Josie a dit…

Ça c'est sûr! On paye pour la qualité de la nourriture. Une laitue, de la viande maigre, des fruits et légumes variés, ça coûte vraiment plus cher qu'un Kraft Dinner et un paquet de saucisses.

Mais oh! combien plus nutritif et satisfaisant!

Lâche pas!

Mamanbooh a dit…

Ça coûte cher en $, en temps et en énergie, mais je suis certaine que tu en sortiras gagnante.

Cependant, j'aime aussi l'idée que tu énonces que pour que ça fonctionne, les coûts sont élévés!

Ça aussi, il faut le dire...

Bravo encore pour ta démarche!