dimanche 27 janvier 2013

Faisons dans la dentelle



Aujourd'hui j'ai envie de parler d'un sujet super délicat.   Et de trouver les termes justes.    Psycho 101. 

En anglais on appellerait ca le "Support System".  Un nombre d'éléments rassemblés ensemble,  qui rendent un objectif réalisable.    Dans ce cas ci,  on va parler de :  DIÈTE!  (comme si vous vous êtes pas doutés que c'est de ca dont j'allais parler  ;))

Quand j'ai fait ma première diète à 15 ans,  mon support system était:  ma mère,   et Mincavie.  J'allais aux réunions pour les pesées,   et ma mère cuisinait tous mes repas de facon à ce que je réussisse ma diète.   Et ca a marché. Un certain temps.   Jusqu'à ce que ma mère se tanne. 

Puis ensuite,  ce fut le début de la fin.  La quête du St-Graal:  être mince.   J'ai alors fait toutes les diètes inimaginables afin de trouver la recette miracle vers la minceur.  

Puis un jour,  une petite lumière a allumé au dessus de ma tête:  Et si je n'étais pas faite pour être mince.   J'ai donc abandonné toute tentative de perdre du poids,  j'ai pris mon corps pour une poubelle en me disant que j'y arriverais jamais,  alors aussi bien me goinfrer.   Et un jour,  je suis arrivée,  ultra malheureuse à 301 livres,   en me demandant comment j'ai bien pu en arriver là.  Je vous épargne les mensonges que jme suis dit tout ce temps. 

Et je me suis réveillée à 34 ans,  sur le bord de la crise cardiaque,  à me demander si dans le fond je me suicidais pas à petit feu.    Et une fois pour toute,  trouver les outils et le "Support system" parfait pour me ramener à la vie.   Je dois par contre avouer que je j'ai renoncé à l'idée d'être mince.  Mes objectifs étaient surtout de me ramener à un bien être intérieur,  et d'aller m'habiller dans n'importe quelle boutique.

Ceci dit,  il a fallu que je coupe plusieurs choses.   Les buveries que j'étais habituée les fin de semaines.  Les soupers gargantuesques entre amis.    Aussi bien le dire,  je me suis retirée de la société une bonne année.  J'ai aussi perdu des "amis" parce qu'ils ne comprenaient pas ma démarche,  et j'en ai éliminés de moi même qui pourraient nuire à mes chances de succès.

Et quelques amis sont restés.  Ceux qui m'encourageaient dans ma démarche.  Je m'en suis faite de nouveaux aussi. 

En parallèle,   j'avais mes outils bien en main:  je mangeais mieux,  et je bougeais plus. 

Mais je dois avouer que même si j'ai beaucoup d'encouragements de partout,  je manque cruellement d'un environnement propice à un changement à long terme. 

Chez moi,  l'homme est maigre comme un pic.   Pas besoin de diète,  ou contrôler son poids.  Il boit de la bière tous les soirs,  mange au resto au moins 6 fois par semaines (diners et soupers et bars).  Il est aussi actif qu'un mort.  Il a tout le temps mal aux pieds,  peut pas marcher de longues distances.  Sinon,  quand il est pas à la job,  il passe 9 heures par jours devant son ordi ou à jouer à des jeux vidéo.  

J'ai une famille allergique à l'exercice. Et enfermés dans le mentra: pâté chinois - spaghetti - viande viande viande - patates.

Ce que j'essaye de dire,  c'est qu'en ce moment je me sens tu seule.  Que même si je sais que j'ai les bons outils avec moi,  j'ai pas l'environnement idéal pour le faire.   Je dois redoubler d'ardeurs pour me motiver, 

Cette quête est la mienne et je l'accepte.  Mais ya des jours où les facteurs extérieurs,  font que mon "support system" se sent faible  :( 



9 commentaires:

Lili a dit…

Salut Josée!
je ne te connais pas personellement, mais je connais ton parcours et ton objectif. Au fil des mois, je me suis attachée à toi, et ton commentaire m'a beaucoup touchée.

Ce n'est pas évident quand le conjoint est différent de nous.

Surtout lorsqu'on décide de changer en cours de route, de prendre un chemin différent de l'autre...on s'aperçoit parfois que sommes toutes, on a moins de choses chose en commun.

Qui sait, tu seras peut-être celle qui incitera ton copain à devenir plus actif...On peut parfois faire une différence dans la vie d'autrui par nos bons exemples.

Tu es si bien parti, même presque à ton but ultime, je sais que ce n'est pas toujours facile. C'est frustrant parfois de voir les autres autour ne faire aucun effort et se foutre complètement de leur santé...mais comme tu l'a si bien dit: il s'agit de notre bataille personnelle et soyons FIÈRES de nous mêmes !!

Merci pour ta transparence et bravo pour ton cheminement.

Bon dimanche!

Joyce a dit…

Coucou Josée

C'est un peu paradoxal mais je suis super contente de lire ton blogue aujourd'hui, car ici aussi je me sens tellement seule dans ma démarche! Je te suis depuis des années et j'avoue que lorsque tu prends des "breaks" je suis triste et j'attends ton retour avec impatience!
J'ai commencé à me prendre en main il y a un an maintenant exactement aujourd'hui. Après que mon médecin m'a dit que j'avais un problème de foie en plus d'un diabète de type 2 depuis 10 ans, j'ai 46 ans maintenant et j'ai perdu 40 lbs en 1 an... pas beaucoup je sais... mon chum est un peu comme le tien sauf que lui, même s'il avait l'air d'un clou plus jeune il à pris beaucoup de poids passé 40 ans, il en a 57 maintenant et pèse 240 lbs et mesure 5'7, il bouge moins qu'un mort et est toujours devant son ordi, il est à la retraite, il a toujours mal partout et reste couché 20 hre sur 24.. donc tu devineras qu'il ne m'encourage pas beaucoup! mais il est en quelque sorte une inspiration car je ne veux pas être comme lui à son âge!
J'ai eu quelques "bobos" en m'entrainant mais chaque fois cela m'a convaincu dans ma démarche je ne cours pas sur le tapis comme toi mais je t'envie de pouvoir le faire je ne fais pas de spinning non plus, mais je fais ce que mon corps veux bien me permettre, j'aimerais bien avoir ton âge et ton énergie mais bon ce n'est pas le cas ;)
Tout ça pour te dire que le fait de te lire tous les jours m'encourage moi, tu es vraiment une belle source d'inspiration!! tu es MA source d'inspiration!
Te lire me fait tellement de bien et m'encourage toujours à perséverer , je voulais simplement te le faire savoir, alors si tu te sens seule dis-toi que tu aides au moins une personne... moi!

Joyce

Warrior a dit…


Les filles, j'ai eu des frissons à vous lire.

Je trouves ca dur de parler avec mon coeur, et des vraies affaires. Peut être pour ca avant je me cachais avec du gras ;)

On savait toutes que ca serait pas facile, mais j'avoue qu'aujourd'hui je la trouve particulièrement roff :(

Anonyme a dit…

Accroche toi Warrior, tu es si proche du but. Y'a un livre qui viens de sortir, le titre Kilo motivé de Guy Bourgeois, si des fois tu as des commentaires sur le livre, j'aimerai bien te lire.

Guylaine de Témis.

Joyce a dit…

C'est vrai que c'est pas facile mais tu le prouves jours après jours que ça se fait!
Pour ma part j'ai trouvé un groupe facebook qui m'aide et m'apporte du soutien dans toutes circonstances et j'apprécie beaucoup, ce sont tous des gens qui essaient... comme toi, comme moi..alors c'est très inspirant et encourageant...autant que ton blog l'est :) garde le sourire il est merveilleux en passant ;)

Joyce

Une femme en santé a dit…

Allo ma belle,

Mon premier réflexe était de te dire : tu n'es pas seule, on est tous là ! Tous les gens qui te suivent sur ton blogues et tous les bloggeurs en perte de poids.

C'est un support virtuel :-)

C'est certain qu'avoir quelqu'un en chair et en os qui nous aide, nous comprends et fait la même bataille que nous ce serait super. Sauf que les batailles de poids, on dira ce que l'on veut, c'est une bataille individuelle. C'est nous qui prenons la décision de manger quelque chose qui n'est pas bon pour nous, c'est nous qui décidons de ne pas aller au gym ce soir .... C'est nous, toujours nous ....

Alors si on a la chance d,avoir quelqu'un qui nous aide tant mieux, sinon il faut se rabattre sur ses amis virtuels ....

Je sais que tu as capable ma belle, tu vas faire les bons choix cette semaine :-)

Lili a dit…

Re-salut!
Je sais que j'ai commenté hier mais j'ai relu ton billet ce matin et ça m'a fait réaliser quelque chose.
Lorsque tu dis que t'as dû abandonner et/ou changer des choses dans ta quête de la minceur, c'est vrai que notre vie change au niveau social.

Depuis que j'ai changé mon style de vie, drôle à dire, mais je me sens comme en "deuil" de mon ancienne vie ! Je suis une fille qui adore manger, c'est un grand plaisir pour moi, et je ne suis pas une sportive naturelle...alors gros changement pour moi.

Je compare à quand j'ai arrêté de fumer il y a 14 ans, j'adorait fumer, mais je détestais la senteur...la raison pourquoi j'ai arrêté d'ailleurs, mais j'avais l'impression de perdre un ami, je ne sentais jamais seule avec ma cigarette!! haha. Un peu comme un alcoolique avec son verre, j'imagine.

Alors, tout ça pour dire que j'ai un peu la même sensation avec la nourriture. Alors, je crois que c'est juste normal parfois d'avoir des down.
On doit focuser sur notre but...surtout que l'été s'en vient, les petites robes à bretelles et tout le tralala !

Bonne journée.

Marie-Andrée a dit…

Ha Josée!!! Si seulement j'habitais plus près de chez toi! Crois moi que j'irais courir avec toi!
Lâche pas ma belle!

Jennifer Côté a dit…

Bonjour Ma belle! Lache pas, je dirais que a 25 ans moi aussi j'ai accepté que je ne porterais jamais du 8 ans. J'ai commencé a refaire de l’exercice, mais pour la bouffe, j'ai beaucoup de rechute. Une bonne parti a cause de mon homme, carnivore et relativement mince(bien que la l'age lui fait prendre du ventre hihi!) Mais lache pas nous sommes tous dans le même bateau. Dit toi que c'est TA décision pour bien vivre.